LE MUSICIEN

DELTA SÒNIC

filochard

crédit photo : Florent Gardin

 

Henri Maquet solo, homme-orchestre du 3e millénaire

DELTA SÒNIC, c’est une électro-pop hypnotique qui puise son souffle dans les sons et les rythmes archaïques des musiques populaires méridionales. Un groove qui embrasse avec générosité la farandole autant que le dance-floor post-industriel. Un One man music show minimaliste pour mieux déployer un éventail-mélange ahurissant de trouvailles électroniques et d’instruments traditionnels faits maison.

Bio

Musicien poly-instrumentiste, musicologue, ethnomusicologue, luthier, compositeur, pédagogue, chanteur, organisateur de festival et de rencontres … Henri Maquet est un musicien polyvalent tous azimuts, au service d’une culture vive et bio-dynamique. Élevé aux sources musicologiques et aux répertoires populaires des pays d’Oc, il distille sa créativité par les chemins de la recherche, de l’empirisme et de la spontanéité.

Il présente son travail depuis 1994 sur les scènes avec différentes créations et formations, dont, entre autres : Ventadis, Mont-Joia, Duo Maquet Bachevalier, Pagan, Projet Caitos, Talabrène, Collectif Tapenade, Projet Caitos, Polifonic System, Bal Pop Trònic … en solo également avec ou sans boucles samples et effets.

Il a trois albums à son actif : Li tambourado de l’Amour de Th. Aubanel , Terraire Nòu, DELTA SÒNIC #1. Ainsi que deux festivals : ZinZan , Le Chant du Roseau

Henri Maquet est aussi agitateur de bals imprévus, MC de carnaval, conférencier subversif, ambianceur d’atelier vocal, …

Depuis 2012, sa rencontre avec les robots l’amène sur les chemins d’une création électro-chorégraphique. La flûte roots acoompagnée au guitaron FX font alors danser Y-Zéro et ses amis non programmables dans des chorégraphies pompelup et parfois chaotiques.

Par la suite, il se spécialise dans une discussion et un apport mutuel entre musiques électroniques et musiques traditionnelles. Ses compositions qui en découlent sont à la croisée de fonctions musicales différentes mais proches dans leurs origines. Ces deux univers produisent des rencontres esthétiques et sociales, des moments de concert et de danses inattendus ; l’oreille s’ouvre à un nouveau discours, une nouvelle vivacité.

 

version encore

Détournement : Marc Hubert

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s